• Interpellation de Alexandre IBACKA DZABANA : TLP Congo demande sa libération immédiate et sans autre forme de procès !

    La Coalition Congolaise Tournons la Page (TLP) est vivement préoccupée par l’interpellation puis la détention du Dr Alexandre IBACKA DZABANA depuis ce jeudi 11 mars 2021. S’exprimant sur les ondes de Radio France Internationale (RFI), le porte-parole du gouvernement a annoncé « l’existence des éléments matériels qui relèvent du secret des services de renseignement qui ont justifié son interpellation et son actuelle audition par les services spécialisés.

  • Rapport sur l’étude des Constitutions de la République du Congo

    Ce projet met sur le débat public la problématique des changements intempestifs des Constitutions en République du Congo et de la réalisation d’une alternance démocratique apaisée au pouvoir. Cette problématique préoccupe les deux partenaires depuis le changement controversé de la Constitution en octobre 2015. C’est dans ce contexte, que des discussions ont été engagées en août 2019, aboutissant ainsi à la conclusion d’un partenariat, lequel a conduit, à son tour, au démarrage du projet par la rédaction et la production du présent rapport.

  • Déclaration Journée Mondiale de la Liberté de la Presse: L’autocensure renforcée par la faible transparence dans la gestion du Coronavirus Covid 19 au Congo Brazzaville !

    Pointe-Noire, Brazzaville le 03 mai 2020. « Le journalisme sans crainte ni complaisance » ! Tel est le thème de la Journée Mondiale de la Liberté de la presse que l’Humanité célèbre chaque année en cette date. Le choix de cette thématique vient à point nommé dans la mesure où l’exercice du métier de journaliste devient de plus en plus dangereux dans le monde de façon générale et en particulier en cette période de pandémie liée au Coronavirus Covid 19.

  • Le gouvernement doit mettre un terme aux restrictions dans l'action des ONGs

    Pointe-Noire-Brazzaville, le 09 mai 2018. La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) informe l’opinion publique nationale et internationale de l’interdiction dont elle a une fois de plus fait l’objet de la part des autorités du département de Pointe-Noire alors qu’elle avait prévu organiser ce mercredi 09 mai 2018 dans la même ville, un Atelier national de renforcement des capacités des parties prenantes et d’adoption de la cartographie des risques de corruption dans le processus REDD+ en République du Congo,dans le cadre d’un projet visant à renforcer l’intégrité dans ce secteur, projet qu’elle mène avec l’appui de l’Agence Française de Développement et le concours de son partenaire Transparency International. 

  • Communiqué relatif à la libération de Nazaire Nkani

    Brazzaville, le 28.02.2018. Les Commissions Diocésaine et Nationale Justice et Paix sont très préoccupées par l’interpellation et l’arrestation de Nazaire NKANI, membre de Justice et Paix de Brazzaville depuis le samedi 24 février 2018. Il a été conduit à la Direction Départementale de la Surveillance du Territoire (DDST), où il est détenu jusqu’à ce jour.

  • 3 Mai 2017: Journée mondiale de la liberté de de la presse: Des journalistes menacés, une institution de régulation sous pressions au Congo !

    Brazzaville-Pointe-Noire, le 03 Mai 2017.   L’ Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 3 mai journée mondiale de la Liberté de la presse pour sensibiliser sur l’importance de  cette liberté fondamentale et rappeler  aux gouvernements leurs obligations de la respecter et de la faire respecter conformément à l’article 19 de la déclaration universelle des droits de l’homme et aux dispositions de la déclaration de Windhoek, déclaration des principes de la liberté de la presse adoptée par des journalistes africains en 1991. Le thème de la célébration de cette année est: «  Des esprits critiques pour des temps critiques. Le rôle des médias dans la promotion des sociétés pacifiques, justes et inclusives ».

  • News Flash d' Amnesty International - Manifestations au Congo

    République du Congo. Les forces de sécurité ne doivent pas recourir à une force excessive lors des heurts avec les manifestants
    Des porte-parole sont disponibles pour des interviews

  • CONGO-BRAZZAVILLE : DENI DU DROIT A LA VIE ET ATTEINTES GRAVES AUX LIBERTES FONDAMENTALES

    Pointe-Noire, le 25 avril 2015. La Rencontre pour la Paix et les Droits de L’Homme (RPDH) est très préoccupée par la campagne d’intimidation des services de sécurité, matérialisée par l’incarcération, la détention arbitraire et illégale depuis plus d’une semaine de huit (08) personnes parmi lesquelles un mineur, ainsi que la mort en détention de trois personnes au Commissariat central de Police de Pointe-Noire.

  • Note de position N˚01/2014/RPDH/BE 3 Mai 2014: Journée Mondiale de la liberté de la Presse

    De l’Urgence de garantir effectivement la liberté de la presse au Congo-Brazzaville !
    Brazzaville - Pointe Noire, le 03 mai 2014. Il n’existe guère de démocratie sans liberté de la presse. Cette vérité est consacrée dans la Constitution congolaise du 20 janvier 2002, qui stipule en son article 19 : « Tout citoyen a le droit d’exprimer et de diffuser librement son opinion par la parole, l’écrit, l’image ou tout autre moyen de communication. La liberté de l’information et de la communication est garantie. La censure est prohibée. L’accès aux sources d’information est libre. Tout citoyen a droit à l’information et à la communication. Les activités relatives à ces domaines s’exercent dans le respect de la loi ». Alors que la communauté nationale et internationale commémore la Journée mondiale de la liberté de la presse, la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) rappelle que les médias libres constituent un indicateur de la bonne gouvernance et de développement démocratique dans un pays. Sans cette liberté d’action, ils ne pourraient contribuer en aucune façon au développement.

  • 3 Mai 2012 : Journée mondiale de la liberté de la presse - La liberté de la presse au Congo: des engagements concrets attendus des décideurs !

    Brazzaville-Pointe-Noire, le 3 Mai 2012.Le monde célèbre la journée internationale de la liberté de la presse sur le thème « Les nouvelles voix : la liberté de la presse et son rôle dans le changement des sociétés ». Ce thème évocateur réaffirme le devoir de mieux protéger les journalistes face aux violations subies dans l’exercice de leur métier. La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) saisit cette occasion pour faire l’état des lieux de la situation des médias au Congo.

  • Pages