Paix et Droits de l'homme

Combattre l'injustice et l'arbitraire pour construire la Paix

8ecf698b-cd53-4348-a824-08a3f94fc83d

Congo : un accord enfin trouvé entre le FMI et Brazzaville

L’organisation de Bretton Woods a annoncé, ce 9 mai avoir conclu un accord avec le gouvernement du Congo Brazzaville, ouvrant la voie à un programme d’aide, une décision attendue depuis plus de deux ans
Un programme du FMI va 《aider la République du Congo à rétablir la stabilité macroéconomique et à  réaliser une croissance plus élevée et plus inclusive》. Après plusieurs essais infructueux au cours des derniers mois, la mission dépêchée à  Brazzaville du 1er au 8 mai par l’organisation financière internationale est enfin parvenue à  un accord sur un programme qui pourrait être soutenu par un arrangement financier au titre de de la facilité élargie de crédit  (FEC).
L’accord doit maintenant 《être présenté au conseil d’administration du FMI pour examen et décision 》, précise le communiqué de l’institution, qui salue 《les efforts de consolidation budgétaire et l’accord  conclu récemment pour restructurer la dette bilatérale de la République du Congo envers la Chine [qui] représent les étapes décisives afin de rétablir la viabilité de la dette》.
L’étape décisive de l’accord Chinois
Les discussions engagées en mars 2017 entre l’organisation de Bretton Woods et Brazzaville avaient été suspendues quelques mois plus tard, après la découverte par le FMI de l’ampleur de la dette du pays. L’institution avait alors imposé au gouvernement Congolais une politique de rigueur budgétaire et une renégociation de sa dette avec ses principaux créanciers – la Chine et les négociants Glencore et Trafigura -, en préalable à  tout programme d’aide.
Or, le 29 avril dernier, les autorités Chinoises et Congolaises ont conclu à  Pékin un accord sur le rééchelonnement des quelques 3,15 milliards dollars de dette Congolaise détenus par la Chine, ouvrant la voie  à  la reprise des négociations avec le FMI.
Cet accord, 《représente une étape décisive vers le rétablissement de la viabilité de la dette 》, se réjouit Alex Segura -Ubiergo, qui a piloté la mission de l’organisation internationale à Brazzaville, tout en précisant que les autorités doivent également mettre en oeuvre  leur stratégie déjà annoncée de restructuration de la dette extérieure envers les créanciers commerciaux, en particulier celle des négociants en pétrole. A cet égard, les autorités avec l’aide de leurs conseillers financiers et juridiques, doivent poursuivre des négociations de bonne foi avec leurs  créanciers, en tenant compte de la capacité de paiement de la République du Congo》.
Des efforts 《particulièrement remarquables》
Si, 《la croissance globale à été inférieur à 1% […] les conditions financières demeurent restrictives, et la vulnérabilité du secteur bancaire s’est accrue》 en 2018, l’émissaire du FMI souligne un renforcement de la position budgétaire 《particulièrement remarquable》, avec un solde budgétaire global passé d’un déficit de 7,4% du PIB en 2017 à  un excédent de 6,8% en 2018.
《Les autorités ont fait des avancées majeures dans la mise en oeuvre de leur programme de réformes structurelles, notamment avec la préparation et la publication d’un rapport sur la gouvernance et en adoptant  récemment trois lois visant à  lutter contre la corruption》, note Alex Segura – Ubiergo, selon lequel le Congo a aussi bénéficié de l’augmentation de la production et des prix du pétrole.

Partager

Articles liés

Approbation, validation, …. Dans la Lékoumou, entreprises et  administration sont désormais vent debout pour l’aménagement des unités forestières. Une grande première dans ce département où l’exploitation a souvent précédé l’aménagement. Souriant, jovial, décontracté,… Un Fabrice Kimpoutou visiblement satisfait. Tant, « nous avons pu trouver ce que nous étions allés chercher dans le département de la Lékoumou »,...
Les participants du 13e Forum sur la gouvernance forestière (FGF), tenu les 23 et 24 mai 2022 à Brazzaville en République du Congo déplorent la gestion opaque des forêts du Bassin du Congo. Une situation préjudiciable au climat ainsi qu’aux économies respectives des pays de la sous-région Afrique centrale. Le 13e Forum sur la gouvernance forestière...
Au Congo-Brazzaville, des populations du département de la Lékoumou découvrent le Centre d’assistance juridique et d’action citoyenne (CAJAC). Et l’instrument proposé par la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH) pour anticiper des antivaleurs comme la corruption, produit déjà des résultats encourageants. Illustration. Tonnerre d’applaudissements, explosion de joie, poignées de main en...
Alors que se prépare le sommet du G7 au Royaume-Uni la semaine prochaine, un point domine l’ordre du jour : comment mettre fin à la pandémie de COVID-19 et assurer la reprise dans le monde. Nous faisons face à des difficultés pressantes. Il est désormais clairement établi qu’il n’y aura pas de reprise généralisée tant que...
« Quelle stratégie mettre en place par les Eglises Catholique et Evangélique du Congo pour le suivi de l’élection présidentielle du 21 mars 2021 ? » Telle est la question à laquelle ont répondu les Responsables de ces deux Eglises lors de leur Concertation sur les élections tenue le 22 février 2021, dans la Salle...
Partout où des chefs d’État cherchent à s’octroyer un troisième mandat ou la présidence à vie, ils développent toutes sortes d’argumentations, la meilleure étant généralement le parachèvement ou la consolidation de ce qu’ils considèrent comme leur œuvre. Sauf qu’aucune nation n’a jamais été entièrement bâtie par un seul homme.
Malgré des progrès indéniables, la gouvernance forestière en République du Congo (RC) reste faible. Deux nouvelles études soulignent que seules des réformes radicales pour lutter contre la corruption, accroître la responsabilité et la transparence, renforcer l’application des lois et mieux impliquer la société civile permettront aux forêts congolaises de s’engager pleinement dans la lutte contre...
Le respect de tous les droits de l’homme est un pilier de sociétés libres, stables et prospères et l’UE est fière d’être à l’avant-garde de la promotion et de la protection universelles de tous les droits fondamentaux.
Le 3 septembre 2019, le président français Emmanuel Macron (au nom de CAFI, dont la France assure la présidence cette année) et le président de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso, ont signé un accord déterminant de 65 millions USD visant à mettre en œuvre le Plan d’investissement de la REDD+ et l’utilisation durable des...
Le meilleur moyen de les combattre consiste à renforcer les droits fonciers des communautés et à consolider la démocratie, selon Brice Böhmer et Marie-Ange Kalenga.
Avec 9 milliards de dollars et 7.1 milliards de dollars de la dette Chinoise, la République du Congo fait partie avec la Zambie et le Djibouti des pays où les prêts Chinois sont extrêmement élevés.
Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, chargé de la décentralisation, Charles Nganfouomo a assuré le 22 juin à Brazzaville que le gouvernement réiterait son engagement politique à poursuivre et à renforcer la mise en œuvre de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractive (ITIE) en tant qu’outil central...