Paix et Droits de l'homme

Combattre l'injustice et l'arbitraire pour construire la Paix

amnesty international

Congo. Un membre de l’opposition encourt une peine d’emprisonnement pour avoir manifesté

Paulin Makaya, membre de l’opposition, encourt cinq ans d’emprisonnement et cinq millions de francs CFA d’amende (environ 8 345 dollars des États-Unis) pour avoir pris part à une manifestation au Congo. Le juge d’instruction a abandonné deux des trois charges initialement retenues contre cet homme. Le jugement doit être rendu le 25 juillet. Paulin Makaya...
Paulin Makaya, un membre de l’opposition, est en détention provisoire à la prison centrale de Brazzaville (Congo) depuis plus de quatre mois, ce qui dépasse la limite fixée par le droit congolais.
Les raids aériens qui ont frappé des zones résidentielles dans le département du Pool (sud-est du Congo), faisant des morts et des blessés et détruisant des bâtiments, y compris des églises, des écoles et des établissements médicaux, constituent un recours excessif à des armes meurtrières de lapart des forces de sécurité, a déclaré Amnesty International...
Les autorités de la République du Congo doivent libérer sans condition les opposants politiques détenus pour avoir pacifiquement critiqué le déroulement des récentes élections présidentielles, mettre fin aux arrestations et détentions arbitraires et prévenir toute répression des manifestations pacifiques, ont déclaré aujourd’hui, Amnesty International, Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH), Association pour les Droits...
Les autorités du Congo doivent libérer immédiatement et sans condition un dirigeant de l’opposition, arrêté et détenu depuis plus de deux mois pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression, a déclaré Amnesty International lundi 1er février 2016.
République du Congo. Les forces de sécurité ne doivent pas recourir à une force excessive lors des heurts avec les manifestants Des porte-parole sont disponibles pour des interviews
Actualités
Appel Urgent