Combattre l'injustice et l'arbitraire pour construire la Paix

chu-bzv

Quatrième étude de suivi des investissements publics dans le domaine de la santé : 12% d’exécution pour l’exercice 2016

Pour une quatrième année consécutive et dans l’optique de participer à l’amélioration de l’efficacité des dépenses publiques en général et de santé en particulier, la coalition Publiez ce que vous payez-Congo (PWYP Congo) a évalué les projets d’investissements du Ministère de la Santé et de la Population (MSP) en 2016. A cet effet, en 2017, la coalition a pu relever l’état d’avancement de plus de cinquante projets de construction et d’équipement prévus dans le budget du MSP de 2016, représentant une enveloppe prévisionnelle de près de 50 milliards de FCFA.

Les résultats de cette nouvelle étude de terrain demeurent aussi préoccupants que les précédentes puisque seulement 12% des projets prévus au budget du MSP visités par le réseau de suivi citoyen de PWYP – Congo ont été identifiés comme achevés et fonctionnels. Il est ressorti en parallèle que près de 45% des projets évalués n’ont connu aucune réalisation sur le terrain, interrogeant ainsi sur l’utilisation réelle de ces fonds : sont-ils restés inutilisés au Trésor Public, ou ont-ils disparu en route? Dans 20% des projets visités, aucune information n’a pu être recueillie car les agents interrogés disaient ne pas être habilités à s’exprimer. Les autres projets observés sont achevés mais non fonctionnels, ou encore arrêtés. La probable non-disponibilité des crédits, due à la situation catastrophique des finances publiques, mais surtout le manque de suivi et les détournements de fonds publics sont à l’origine de ce taux de réalisation extrêmement bas.

Le travail du réseau de veille citoyenne a fait par ailleurs ressortir un problème récurrent en matière d’équipement des structures de santé : fortes lacunes en termes de maintenance et de compétences techniques, absence de réactifs pour faire fonctionner lesdits équipements.

Pour améliorer l’efficacité de ses dépenses, le MSP doit, entre autres, publier sur un site internet, les réseaux sociaux ou dans la presse, ses budgets annuels et les rapports d’exécution trimestriels, comme le prévoit le Code de transparence et de responsabilité dans la gestion des finances publiques récemment entré en vigueur. Les Directeurs Départementaux doivent en outre être informés des activités du MSP dans leur circonscription et effectuer un suivi de terrain des investissements afin d’améliorer l’efficacité de l’action du ministère. Par ailleurs, le MSP doit améliorer sa communication concernant la gestion des scandales impliquant des agents publics, car elle demeure à ce jour opaque, alors que ces affaires doivent être résolues devant la justice.

Si la commande d’audits de structures de santé, à l’image du récent audit du CHU de Brazzaville, est très positive, les recommandations qui en découlent doivent être mises en œuvre et des sanctions administratives et judiciaires prises contre les auteurs de corruption, détournements ou mauvaise gestion. « Il est clair que la fin de l’impunité est la clé pour une exécution efficiente du budget. » a insisté Christian Mounzeo, coordonnateur de PWYP – Congo.  A ce titre, le Code de transparence et de responsabilité dans la gestion des finances publiques promulgué en mars 2017 met à la disposition du Parlement, de la justice, des citoyens et des médias, des outils importants pour demander des comptes sur la gestion publique. PWYP – Congo rappelle ainsi l’urgence de mettre en œuvre le Code de transparence, ainsi que les réformes proposées par la CEMAC en matière de gestion des finances publiques.

 

Partager

Articles liés

Si les textes en vigueur au Congo-Brazzaville protègent intégralement les éléphants, la législation congolaise ne prévoit pas des mesures adéquates pour réparer les dégâts subis par les humains du fait de ces géants de la forêt. D’où la nécessité de mener de profondes et minutieuses réflexions à l’effet de trouver des solutions durables et définitives...
À l’instar de la plupart de leurs compatriotes, les populations du Kouilou profitent peu ou pas du tout de l’exploitation de leurs ressources naturelles. La faute en grande partie au non-respect par des entreprises, des cahiers de charges, un des piliers importants de la nouvelle gouvernance forestière en œuvre au Congo. Une équipe de la...
La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) en partenariat avec l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) , avec l’appui technique de Fern, ont organisé avec les financements de Foreign Commonwealth and Development Office (FCDO) du gouvernement britannique et de l’Agence Française de Développement (AFD),  les   08 et 09 décembre 2021...
Vers une gouvernance forestière inclusive, consensuelle, durable et mutuellement bénéfique en lien avec les ODD. C’est l’ambition du « forum local multi acteurs sur la gouvernance forestière dans le département de la Lékoumou » et des  projets « Consolider la bonne gouvernance, lutter contre les illégalités-Forêts Gouvernance Marché et Climat (FGMC) » et « intégrité dans...
Alors que la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP26 a débuté à Glasgow, Transparency International exhorte les dirigeants mondiaux à renforcer la transparence, la responsabilité et l’intégrité afin de garantir une action efficace contre la crise climatique. Dans le cadre des discussions annuelles de la COP, les pays sont invités à présenter...
La coalition Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) publie ce jour, 13 septembre 2021 à Brazzaville, son rapport du suivi des investissements publics dans le domaine de la santé, exercice budgétaire 2019.  
Ces déclarations décrivent les observations préliminaires des services du FMI au terme d’une visite (ou «mission») officielle, le plus souvent dans un pays membre. Les missions sont effectuées dans le cadre des consultations périodiques (généralement annuelles) au titre de l’article IV des Statuts du FMI, d’une demande d’utilisation (emprunt) des ressources du FMI, des entretiens...
1er Juillet 2021 – Hotel de l’ACERAC – Brazzaville Sensibilisation des médias sur les enjeux et défis de la validation de l’Initiative de Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) du Congo Dissémination du Rapport ITIE 2018 Présentation de l’étude de Publiez ce que vous payez Congo sur la transparence des contrats pétroliers Suivi du jalon...
En juin 2011, le Conseil des droits de l’homme a approuvé les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme (ci-après Principes directeurs) dans sa résolution 17/4. Ces principes reposent sur trois piliers : le devoir de l’État de protéger les droits de l’homme, la responsabilité des entreprises de respecter...
L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) en partenariat avec la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH), sous la facilitation du Forum pour la Gouvernance et les Droits de l’Homme(FGDH) et avec l’appui technique de Fern, ont organisé avec le financement de Foreign Commonwealth and Development Office (FCDO) du gouvernement britannique,...
Dans le cadre de la mise en œuvre des  projets « Intégrité dans les initiatives climatiques comme REDD+», financé par l’Agence Française de Développement (AFD), et FGMC 2, financé par le FCDO,  une équipe de la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) a séjourné, du 19 au 22 mai 2021 à Dolisie...
Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) Congo publie, ce mercredi 06 mai 2020, sa sixième étude de suivi des investissements publics dans le domaine de la santé. Cette étude a porté d,une part sur 9 projets identifiés en 2017 pour un coût de 4 766 000 000 FCFA et 59 projets ciblés de 2018 évalués...