• Déclaration de Tournons la Page – Congo après la convocation du corps électoral pour les élections législatives 2017

    A la veille du référendum sur le changement de la Constitution et des élections présidentielles, la campagne demandait déjà le report de ces scrutins jusqu’à ce que des mesures garantissant leur transparence et leur crédibilité soient prises : refonte du fichier électoral et indépendance de la commission électorale.

  • Journée Internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

    Le Gouvernement doit mieux garantir le respect des droits des femmes, assurer une meilleure protection et des recours effectifs pour les femmes victimes de violences multiformes.

    Brazzaville-Pointe-Noire, le 25 novembre 2011. La célébration de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, offre une réelle opportunité pour attirer l'attention de l'opinion publique nationale et internationale sur les violences perpétrées quotidiennement à l'encontre des femmes, et l’absence criarde de recours pour les femmes congolaises victimes des dites violences.
    Plusieurs sondages suggèrent, en effet, que la moitié des femmes victimes d′homicide sont tuées par leur conjoint, ex-conjoint ou compagnon. On estime que, dans le monde entier, une femme sur cinq sera victime de viol ou de tentative de viol au cours de sa vie. Au Congo, après des années de conflits armés au cours des quelles, le viol a été utilisé comme arme de guerre, c’est à partir de 1999 que ce fléau a été mis en lumière.

  • CONGO : Une enquête pour stopper les violences sexuelles à l'université

    Brazzaville, 15 nov (IPS) - Geneviève Bouyika, 38 ans, vendeuse de poisson au marché "Total" de Brazzaville, n'a pas pu terminer ses études de sciences économiques pour avoir refusé de coucher avec un enseignant. "Cette situation a bouleversé ma vie, j'aurais pu faire mieux que vendre dans un marché", affirme-t-elle à IPS.