• Atelier des sections nationales de Transparency International Afrique Centrale

    Nous, participants de la rencontre sous-régionale des sections nationales de Transparency International (TI) de l’Afrique centrale tenue à Pointe Noire les 11 et 12 mai 2017 et élargie à d’autres acteurs et organisations de la société civile et des médias de la République du Congo, rencontre au cours de laquelle le Centre d’Assistance Juridique et d’Action Citoyenne (CAJAC) de la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) a été officiellement lancé:

  • Suivi budgétaire et lutte contre la Corruption - Des citoyens renforcés à Brazzaville dans l’évaluation des politiques publiques

    Les 16 et 17 février derniers, la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) a édifié des organisations de la société civile, agents de la santé, élus locaux, enseignants, journalistes et individualités, du département de Brazzaville, sur l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), les Droits économique et sociaux, le Suivi budgétaire  et la Lutte contre la corruption. Ceci, à la suite d’un atelier que cette organisation des droits de l’Homme, basée à Pointe-Noire, a organisé dans la salle de conférence du journal La Semaine Africaine. Cet atelier qui se tient de manière tournante dans les départements du Congo, est un des moments clés du projet PACIDES financé par la Délégation de l’Union européenne au Congo et mis en œuvre par la RPDH en partenariat avec  Transparency International.

  • Système d’intégrité locale (SIL) bientôt lancé au Congo

    Le système d’intégrité locale –SIL- sera bientôt une réalité dans les collectivités du Congo. C’est le résultat de trois jours (les 22, 23, et 24 février) de travail que viennent d’avoir Transparency International et son partenaire au Congo, la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH), à son siège de Pointe-Noire. L’atelier qui intervient dans le cadre du suivi du projet PACIDES a été animé par Samuel KANINDA, Conseiller régional Afrique de Transparency International (TI).

  • Indice de perception de la corruption 2016 : le cercle vicieux de la corruption et de l’inégalité doit être combattu

    Le nombre croissant de politiciens populistes dans de nombreux pays est un signal d’alarme.

    L’année 2016 a montré que, dans le monde entier, la corruption systémique et l’inégalité sociale se renforcent mutuellement, conduisant à une désillusion populaire vis-à-vis du monde politique et fournissant un terreau fertile à la montée des politiciens populistes.

  • Lutter contre la corruption dans la mise en œuvre du Redd+ dans le Niari et la Lékoumou

    En intégrant volontairement le point focal du Cajac (Comité d'action juridique et d'action citoyenne) proposé par la R.p.d.h (Rencontre pour la paix et les droits de l'homme), des ressortissants du département du Niari voudraient voir clair dans la gestion des fonds découlant de la Redd+, mécanisme de réduction des émissions de gaz à effet de serre liées à la déforestation.

  • Atelier PACIDES - Mobiliser les citoyens autour de la transparence et la redevabilité : un atout pour agir contre la corruption et la pauvreté !

    Dans le cadre du projet « Renforcer le rôle de la société civile dans l’analyse et le suivi des politiques publiques et le contrôle citoyen de l’action publique », que la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) mène en partenariat avec  Transparency International, l’organisation a tenu du 24 au 25 novembre 2016, un atelier de sensibilisation et de formation à Dolisie, dans la salle de conférences du siège du Conseil départemental du Niari.  L’atelier entendait susciter une appropriation de l’ITIE, des outils et mécanismes du suivi budgétaire, spécialement en matière de suivi des investissements publics, et renforcer les capacités du public visé dans la lutte contre la corruption.  Cet atelier, organisé avec l’appui financier de la Délégation de l’Union européenne en République du Congo a réuni une soixantaine de participants en particulier les autorités et élus locaux, les membres et responsables des ONG, les professionnels des médias, le personnel de santé du département, les enseignants et les citoyens. 

  • Lancement du projet "Renforcer le rôle de la société civile dans l'analyse et le suivi des politiques publiques et le contrôle de l'action citoyenne"

    Pointe-Noire le 05 septembre 2016. La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) organise la cérémonie de lancement officiel du projet "Renforcer le rôle de la société civile dans l'analyse et le suivi des politiques publiques et le contrôle de l'action citoyenne, qui aura lieu au Centre SUECO de Pointe-Noire mercredi 07 septembre 2016 à partir de 9 heures.

  • Compte rendu de la réunion régionale Afrique de Transparency International

    Abuja, Nigéria du 10 au 12 mai 2016. La réunion régionale de Transparency International (TI) zone Afrique s’est tenue du 10 au 12 mai 2016 dans la capitale fédérale du Nigéria Abuja. Cette réunion a regroupé plus de vingt sections, sections en formation et contacts nationaux. Section en formation de Transparency International, la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’homme (RPDH) a pris part à cette réunion dont les objectifs étaient de partager les priorités du mouvement Transparency International contenues dans la stratégie 20/20 et de renforcer une action régionale collective et coordonnée en vue d’un plaidoyer commun en direction des institutions africaines sur la corruption dans le domaine foncier.

  • Atelier RPDH, Transparency International et Union Européenne à Pointe-Noire

    Le 04 mars 2016 , s’est tenue au siège de la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) à Pointe-Noire, une séance de travail entre la RPDH, Transparency International et la Délégation de l’Union Européenne de Brazzaville sur la mise en œuvre du projet : « Appui à la citoyenneté et à la mise en œuvre des droits économiques et sociaux en République du Congo, à travers la promotion de la transparence et de la lutte contre la corruption », financé par l’Union Européenne pour une durée de trois ans et mis en œuvre par la RPDH et Transparency International (TI).

  • Transparency met en garde contre les réformes constitutionnelles pour rester au pouvoir au Congo

    Berlin/Pointe Noire – 20 Octobre 2015. Au moment où le peuple du Congo Brazzaville est appelé aux urnes dans un référendum pour supprimer les limites de mandats et de l'âge à la présidence de la République, Transparency International met en garde les dirigeants politiques contre des changements de constitution visant le maintien au pouvoir de dirigeants et l’absence d’une commission électorale indépendante pour assurer la transparence des élections.