Combattre l'injustice et l'arbitraire pour construire la Paix

1b45220f-04ae-4e79-820f-2168b9572e94

Investissements publics dans le domaine de la santé : La Politique de la gratuité est-elle toujours d’actualité ?

Brazzaville-Pointe-Noire, le 27 novembre 2018. Dans la perspective de contribuer à l’amélioration des politiques publiques à travers le suivi des investissements publics dans le domaine de la santé, la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) a évalué l’effectivité des mesures de gratuité prises par le Gouvernement Congolais entre 2007 et 2010 dans le domaine de la santé. Ces mesures concernent: la prise en charge de la césarienne, le traitement du paludisme pour les enfants de 0 à 15 ans et les femmes enceintes et l’accès aux antirétroviraux. L’évaluation de ces mesures s’inscrit dans le cadre du projet « Renforcer le rôle de la société civile dans l’analyse et le suivi des politiques publiques et le contrôle citoyen de l’action publique- PACIDES », financé par la Délégation de l’Union européenne en République du Congo, pour la période 2016-2019.

Cette étude s’appuie sur les données collectées par les comités de veille formés par la RPDH dans les localités de Pointe-Noire, Brazzaville, Dolisie, Mossendjo, Owando et Makoua. Ses résultats font état des dysfonctionnements dans l’application des mesures de gratuité.

Selon les informations recueillies auprès des patients et des responsables des structures sanitaires, la gratuité de la césarienne, des antirétroviraux et du traitement du paludisme pour les enfants de 0 à 15 ans, a connu une application effective, au lendemain de sa publication par le gouvernement. Cependant, depuis plus de deux ans, ces mesures ne sont plus observées à la lettre. Les personnels évoquent des ruptures récurrentes d’approvisionnement. En effet, les structures sanitaires ne sont plus ravitaillées en kits de césarienne et produits antipaludiques, encore moins en antirétroviraux. En conséquence, ces services sont redevenus onéreux

Tout compte fait, l’étude met en relief l’ensemble des problèmes qui entravent l’effectivité de la mise en œuvre de la politique de gratuité, en particulier le déficit de communication, la discontinuité de l’offre du service de prise en charge du fait des ruptures intempestives de médicaments, la vente illicite des médicaments et le phénomène de corruption, l’absence de contrôle et de sanction des agents véreux, le manque de motivation et l’insatisfaction du personnel de santé, ainsi que le problème d’accès aux documents et autres données officielles et à l’information.

Au terme de ce constat, la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme recommande :

Au Gouvernement de la République, de créer un fonds spécial d’appui à la décision de gratuité des soins de santé et inciter les différents partenaires au développement à participer à son financement.

Au Ministère de la santé et de la Population,d’informer et de sensibiliser la population sur la liste des médicaments essentiels auxquels les bénéficiaires de la mesure ont droit ; de renforcer les mécanismes de contrôle en termes de gestion des stocks et de distribution aux bénéficiaires.

Au Ministère des Finances,d’instaurer les mécanismes pertinents et efficaces de vérification de l’utilisation des ressources octroyées aux formations sanitaires dans le cadre de la mise en œuvre de la mesure de gratuité. A la société civile, citoyens et médias,d’investiguer et de dénoncer les actes de corruption relatifs à l’exécution de la mesure de gratuité ; de vulgariser l’information sur la mesure de gratuité et de s’impliquer dans le travail de suivi des investissements publics.

Contact Presse

RPDH: 05 358 35 77 / 05 595 52 46, Twitter: @ RPDH7, Site : www.rpdh-cg.org, E-mail:rp.dh@laposte.net/ cmounzeo@yahoo.fr

Partager

Articles liés

Si les textes en vigueur au Congo-Brazzaville protègent intégralement les éléphants, la législation congolaise ne prévoit pas des mesures adéquates pour réparer les dégâts subis par les humains du fait de ces géants de la forêt. D’où la nécessité de mener de profondes et minutieuses réflexions à l’effet de trouver des solutions durables et définitives...
À l’instar de la plupart de leurs compatriotes, les populations du Kouilou profitent peu ou pas du tout de l’exploitation de leurs ressources naturelles. La faute en grande partie au non-respect par des entreprises, des cahiers de charges, un des piliers importants de la nouvelle gouvernance forestière en œuvre au Congo. Une équipe de la...
La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) en partenariat avec l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) , avec l’appui technique de Fern, ont organisé avec les financements de Foreign Commonwealth and Development Office (FCDO) du gouvernement britannique et de l’Agence Française de Développement (AFD),  les   08 et 09 décembre 2021...
Vers une gouvernance forestière inclusive, consensuelle, durable et mutuellement bénéfique en lien avec les ODD. C’est l’ambition du « forum local multi acteurs sur la gouvernance forestière dans le département de la Lékoumou » et des  projets « Consolider la bonne gouvernance, lutter contre les illégalités-Forêts Gouvernance Marché et Climat (FGMC) » et « intégrité dans...
Alors que la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP26 a débuté à Glasgow, Transparency International exhorte les dirigeants mondiaux à renforcer la transparence, la responsabilité et l’intégrité afin de garantir une action efficace contre la crise climatique. Dans le cadre des discussions annuelles de la COP, les pays sont invités à présenter...
La coalition Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) publie ce jour, 13 septembre 2021 à Brazzaville, son rapport du suivi des investissements publics dans le domaine de la santé, exercice budgétaire 2019.  
Ces déclarations décrivent les observations préliminaires des services du FMI au terme d’une visite (ou «mission») officielle, le plus souvent dans un pays membre. Les missions sont effectuées dans le cadre des consultations périodiques (généralement annuelles) au titre de l’article IV des Statuts du FMI, d’une demande d’utilisation (emprunt) des ressources du FMI, des entretiens...
1er Juillet 2021 – Hotel de l’ACERAC – Brazzaville Sensibilisation des médias sur les enjeux et défis de la validation de l’Initiative de Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) du Congo Dissémination du Rapport ITIE 2018 Présentation de l’étude de Publiez ce que vous payez Congo sur la transparence des contrats pétroliers Suivi du jalon...
En juin 2011, le Conseil des droits de l’homme a approuvé les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme (ci-après Principes directeurs) dans sa résolution 17/4. Ces principes reposent sur trois piliers : le devoir de l’État de protéger les droits de l’homme, la responsabilité des entreprises de respecter...
L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) en partenariat avec la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH), sous la facilitation du Forum pour la Gouvernance et les Droits de l’Homme(FGDH) et avec l’appui technique de Fern, ont organisé avec le financement de Foreign Commonwealth and Development Office (FCDO) du gouvernement britannique,...
Dans le cadre de la mise en œuvre des  projets « Intégrité dans les initiatives climatiques comme REDD+», financé par l’Agence Française de Développement (AFD), et FGMC 2, financé par le FCDO,  une équipe de la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) a séjourné, du 19 au 22 mai 2021 à Dolisie...
Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) Congo publie, ce mercredi 06 mai 2020, sa sixième étude de suivi des investissements publics dans le domaine de la santé. Cette étude a porté d,une part sur 9 projets identifiés en 2017 pour un coût de 4 766 000 000 FCFA et 59 projets ciblés de 2018 évalués...