Combattre l'injustice et l'arbitraire pour construire la Paix

xdgcyomv_400x400

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ACCA – ASSEMBLEE GENERALE DE L’ACCA 2018

L’ACCA a convoqué sa 4e Assemblée Générale (AG) qui s’est tenue à Nairobi, au Kenya en date du 10 au 11 octobre 2018. Le thème retenu pour l’AG de l’ACCA 2018 a été le consentement libre informé et préalable (CLIP). L’AG de l’ACCA a été guidée par des récits communautaires. Dans cette veine, le discours liminaire avait été prononcé par Raya Ahmed de l’organisation Save Lamu Community et Hannah Owusu-Koratgeng de l’organisation Wassa Association of Communities Affected by Mining (WACAM).

La Coalition africaine pour la redevabilité des entreprises (ACCA) se réjouit d’avoir convoqué sa 4e Assemblée Générale (AG) ayant comme thème : le consentement libre, informé et préalable (CLIP), qui s’est tenue à Nairobi, au Kenya, en date du 10 au 11 octobre 2018. L’ACCA salue son organisation collaboratrice Natural Resources Alliance of Kenya (KeNRA) pour son rôle incontournable dans l’organisation de cet évènement si important. L’ACCA tient à remercier ses organisations membres et ses organisations collaboratrices pour leur participation active audit évènement.

L’ACCA représente la plus grande coalition africaine des organisations de la société civile (OSC) œuvrant sur les questions liées aux entreprises et les droits de l’homme et la redevabilité des entreprises en Afrique. L’ACCA considère la convocation de son AG comme étant un élément important en faveur du renforcement des relations entre ses organisations membres et ses organisations collaboratrices. L’AG de l’ACCA s’agit d’une plateforme ayant comme objectif de renforcer les capacités de ses organisations membres et ses organisations collaboratrices sur les différents aspects liés aux droits de l’homme et le renforcement de la coalition au niveau continental.

L’ACCA considère l’avancement du CLIP à travers le continent africain comme étant un élément indispensable en faveur du renforcement des droits communautaires et la participation communautaire dans les projets de développement ayant un impact direct sur la vie quotidienne et le bien-être des communautés. Le manque de mise en pratique du CLIP au niveau communautaire entraîne l’exclusion du bénéfice de la participation communautaire dans les projets de développement. L’absence de participation communautaire mène l’abandon des valeurs traditionnelles communautaires, des droits communautaires nonobstant du droit à la protection du patrimoine communautaire.

L’ACCA salue et félicite les efforts et les victoires des communautés pour leurs efforts de faire valoir leurs droits à travers les systèmes judiciaires.

Toutefois, l’ACCA constate avec inquiétude le taux élevé de non-conformité avec les décisions de la Cour en faveur des droits communautaires à travers le continent africain.

L’ACCA appelle les gouvernements et les entreprises opérant en Afrique à respecter et à appliquer les décisions de la cour valorisant les droits communautaires. L’ACCA fait appel aux OSC et à d’autres acteurs concernés à appuyer les communautés dans l’exécution des décisions juridiques.

Pour de plus amples informations sur l’ACCA et toute question liée aux publications de l’ACCA, veuillez contacter Damian Oakes, à l’adresse électronique suivante : coordinator@accahumanrights.org.

Partager

Articles liés

Si les textes en vigueur au Congo-Brazzaville protègent intégralement les éléphants, la législation congolaise ne prévoit pas des mesures adéquates pour réparer les dégâts subis par les humains du fait de ces géants de la forêt. D’où la nécessité de mener de profondes et minutieuses réflexions à l’effet de trouver des solutions durables et définitives...
À l’instar de la plupart de leurs compatriotes, les populations du Kouilou profitent peu ou pas du tout de l’exploitation de leurs ressources naturelles. La faute en grande partie au non-respect par des entreprises, des cahiers de charges, un des piliers importants de la nouvelle gouvernance forestière en œuvre au Congo. Une équipe de la...
La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) en partenariat avec l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) , avec l’appui technique de Fern, ont organisé avec les financements de Foreign Commonwealth and Development Office (FCDO) du gouvernement britannique et de l’Agence Française de Développement (AFD),  les   08 et 09 décembre 2021...
Vers une gouvernance forestière inclusive, consensuelle, durable et mutuellement bénéfique en lien avec les ODD. C’est l’ambition du « forum local multi acteurs sur la gouvernance forestière dans le département de la Lékoumou » et des  projets « Consolider la bonne gouvernance, lutter contre les illégalités-Forêts Gouvernance Marché et Climat (FGMC) » et « intégrité dans...
Alors que la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP26 a débuté à Glasgow, Transparency International exhorte les dirigeants mondiaux à renforcer la transparence, la responsabilité et l’intégrité afin de garantir une action efficace contre la crise climatique. Dans le cadre des discussions annuelles de la COP, les pays sont invités à présenter...
La coalition Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) publie ce jour, 13 septembre 2021 à Brazzaville, son rapport du suivi des investissements publics dans le domaine de la santé, exercice budgétaire 2019.  
Ces déclarations décrivent les observations préliminaires des services du FMI au terme d’une visite (ou «mission») officielle, le plus souvent dans un pays membre. Les missions sont effectuées dans le cadre des consultations périodiques (généralement annuelles) au titre de l’article IV des Statuts du FMI, d’une demande d’utilisation (emprunt) des ressources du FMI, des entretiens...
1er Juillet 2021 – Hotel de l’ACERAC – Brazzaville Sensibilisation des médias sur les enjeux et défis de la validation de l’Initiative de Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) du Congo Dissémination du Rapport ITIE 2018 Présentation de l’étude de Publiez ce que vous payez Congo sur la transparence des contrats pétroliers Suivi du jalon...
En juin 2011, le Conseil des droits de l’homme a approuvé les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme (ci-après Principes directeurs) dans sa résolution 17/4. Ces principes reposent sur trois piliers : le devoir de l’État de protéger les droits de l’homme, la responsabilité des entreprises de respecter...
L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) en partenariat avec la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH), sous la facilitation du Forum pour la Gouvernance et les Droits de l’Homme(FGDH) et avec l’appui technique de Fern, ont organisé avec le financement de Foreign Commonwealth and Development Office (FCDO) du gouvernement britannique,...
Dans le cadre de la mise en œuvre des  projets « Intégrité dans les initiatives climatiques comme REDD+», financé par l’Agence Française de Développement (AFD), et FGMC 2, financé par le FCDO,  une équipe de la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) a séjourné, du 19 au 22 mai 2021 à Dolisie...
Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) Congo publie, ce mercredi 06 mai 2020, sa sixième étude de suivi des investissements publics dans le domaine de la santé. Cette étude a porté d,une part sur 9 projets identifiés en 2017 pour un coût de 4 766 000 000 FCFA et 59 projets ciblés de 2018 évalués...