Combattre l'injustice et l'arbitraire pour construire la Paix

Témoignage de Pamela Mavoungou, 21 ans

Pamela Mavoungou, élève âgée de 21 ans, en classe de première au Lycée Victor Augagneur et habitant Mvoumvou a été interpellée en compagnie de Kouanga Madeleine et Loubouka Genevieve, le 17 juillet 2008 vers 13h, au croisement entre les Avenues de l’indépendance et de la révolution, vers le foyer féminin de Tié-tié. Toutes se rendaient à bord d’un taxi à la cérémonie des funérailles au quartier Mboukou. Arrivées à cette intersection et voyant les gens revenir après s’être renseignées sur l’inhumation de Thystere Tchicaya, elles demandent au chauffeur de rebrousser chemin.

Au moment ou le chauffeur manoeuvrait, un pick up de la police militaire surgit, les policiers ordonnent au chauffeur de se ranger sur le coté et bondissent sur le taxi. Pris de panique, le chauffeur s’enfuit, les passagères sont violemment éjectées de la voiture, à coups de pieds, gifles, embarquées dans le pick up, et dans la patrouille; ainsi les filles sont témoins d’autres arrestations similaires, jusqu’à 15h, heure à laquelle elles sont placées dans les cellules de la gendarmerie. Pamela a indiqué avoir vu des anciens détenus se déchaîner sur les nouveaux de sexe masculin en les battant, sur injonction des gendarmes.

Elle a été incarcérée avec une trentaine d’individus dans une même cellule, sans distinction d’age, de sexe, dans une cellule obscure, mal aérée, et d’une superficie d’environ trois mètres sur quatre.Elle a passé ses nuits à même le sol. En deux semaines de ‘’garde à vue’’ illégale, elle n’a eu droit qu’a trois bains et a gardé les mêmes vêtements. Elle a vidé à plusieurs reprises, à mains nues et à l’aide d’un seau, les excréments des autres détenus, la cellule étant dépourvue de latrines. Pamela a confié avoir été de nombreuses fois au contact des urines des autres détenus, fait qui lui a déclenché des vomissements réguliers. Elle s’est plainte de problèmes gastriques et cutanés au personnel de la gendarmerie qui est demeuré indifférent.

Elle a été transférée le 21 juillet à la Maison d’Arrêt. A ce stade, elle a continué à se plaindre des vomissements, et des saignements au niveau de son organe génital. Elle a donc été remise en liberté provisoire le 6 août, pour assister aux obsèques de sa mère, décédée de chagrin, Pamela étant fille unique et seule soutien de la défunte . Et le 4 décembre, elle a de nouveau été mise en liberté provisoire pour cause de gestation.

Partager

Articles liés

Depuis un peu plus de 10 ans, la République du Congo a signé avec l’Union Européenne l’accord de partenariat volontaire, en sigle APV qui l’engage à améliorer la gouvernance forestière ainsi que la gestion forestière durable y compris la participation entre autre des communautés locales et populations autochtones, CLPA en sigle.
Je réponds au nom de NDINGA Jean Pierre, citoyen congolais basé à Pointe-Noire. Je témoigne de l’assistance juridique dont mon petit-frère M. IBOUANGA Jean Bruno avait bénéficié en aout 2018 de la part du CAJAC lorsqu’il était détenu au commissariat Central de la Capitale économique pour « nécessité d’enquête » selon la police. Il s’agit en effet de...
Madame BATAMIO Bibiane bergère dans un groupe de prière à  Pointe-Noire, reçoit en fin 2011 en consultation spirituelle un jeune homme âgé de 31 ans souffrant d’une « maladie spirituelle ». Le jeune homme a ainsi bénéficié d’un traitement de trois (3) jours à base des plantes médicinales et des prières de délivrance de la part de la...
Mon fils BIKOYI Guy Roland Gaël, âgé de 32 ans a été arrêté le vendredi 25 mars à 4 heures du matin par des policiers ; ces derniers étaient à bord d’un véhicule 4 x 4 communément appelé BJ. Ils sont entrés dans ma parcelle, ils ont frappé à ma porte. Je leur ai répondu et...
Poursuivant son travail de promotion de la transparence et de monitoring de la gouvernance publique, Publiez ce que vous payez – Congo publie un nouveau rapport de suivi budgétaire. Après avoir évalué l’exécution des budgets de la santé pour les exercices 2011, 2012 et 2013 dans un rapport de décembre 2014, rapport dans l’ensemble bien...
Le projet de la Coalition Publiez ce que vous payez – Congo de reprendre l’édition de la lettre d’information est né de la volonté de faire une mise à jour régulière des activités menées et des avancées en termes de réflexion et de plaidoyer, à l’intention de toutes les personnes qui suivent, soutiennent ou s’intéressent...
Le monde s’était habitué à regarder l’Afrique comme un lieu indistinct de populations passives, à secourir ou à exploiter. De longue date, et dans chaque pays,les aspirations démocratiques y sont vives, mais on les passait sous silence, à l’instar des manifestations réprimées au Togo en 2005, au Cameroun en 2008,en Ouganda en 2011. Après les...
L’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) est une initiative volontaire qui vise à renforcer, dans les pays riches en ressources pétrolières, gazières et minières, la gouvernance des revenus publics issus de leur extraction. Le Congo a adhéré à cette Initiative en juin 2004; il a été déclaré « pays candidat » en février 2008 et...
Engagée depuis 2003 pour la transparence dans la gestion des revenus publics, la Coalition Publiez ce que vous payez – Congo étend désormais son travail à la gestion des dépenses publiques. Marqué notamment par la mise en oeuvre de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) au Congo, le plaidoyer pour la transparence...
En 2013, un Recensement Administratif Spécial a été organisé. Cette opération a permis d’établir la population électorale à 1.808.903 électeurs sur le territoire national. A la suite de ces résultats, le corps électoral a été convoqué, le 28 septembre 2014 par décret n°2014-445 du 25 août 2014, pour les élections locales afin de constituer les...
L’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) est une initiative volontaire qui vise à renforcer, dans les pays riches en ressources pétrolières, gazières et minières, la gouvernance des revenus publics issus de leur extraction. Le Congo a adhéré à cette Initiative en juin 2004; il a été déclaré « pays candidat » en février 2008 et...
Dans le cadre de son programme de promotion des droits de l’Homme et d’appui à l’Etat de droit au Congo-Brazzaville, la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH), ONG congolaise de défense et de promotion des droits de l’Homme, s’est investie, dans des activités d’observation des différentes étapes du scrutin législatif, dont...