Communiqué relatif à la libération de Nazaire Nkani

Brazzaville, le 28.02.2018. Les Commissions Diocésaine et Nationale Justice et Paix sont très préoccupées par l’interpellation et l’arrestation de Nazaire NKANI, membre de Justice et Paix de Brazzaville depuis le samedi 24 février 2018. Il a été conduit à la Direction Départementale de la Surveillance du Territoire (DDST), où il est détenu jusqu’à ce jour.

Nazaire NKANI est membre de la Commission Justice et Paix de l’Archidiocèse de Brazzaville. Il coordonne également depuis plusieurs années les activités de suivi budgétaire de la Campagne Publiez Ce Que Vous Payez dans son diocèse.

En dépit des démarches entreprises pour s’informer, les Commissions diocésaine et nationale Justice et Paix ignorent à ce jour, les faits qui lui sont reprochés et continuent à s’interroger sur les raisons, voire les motivations et les conditions de cette incarcération à la Direction Départementale de la Surveillance du Territoire.

Ayant constaté par ailleurs que les délais de la Garde à vue, tels que prévus par l’article 48 du Code de Procédure Pénale, sont largement dépassés, les Commissions Justice et Paix demandent la libération immédiate de Nazaire NKANI.

                                                                                     

 Commission diocésaine Justice et Paix de Brazzaville  

Abbé Jonas KOUDISSA

 

 

Commission épiscopale Justice et Paix

Abbé Félicien MAVOUNG

0 Comments