Congo. Hospitalisation d'un membre de l'opposition détenu

Modeste Boukadia, un membre de l'opposition congolaise, a été hospitalisé pour la troisième fois parce qu'il a été blessé lors d'un passage à tabac par des surveillants pénitentiaires le 15 novembre 2016. Aucune enquête n'a été ouverte sur ces faits. Cet homme est incarcéré à la prison centrale de Pointe-Noire depuis plus d'un an.

Modeste Boukadia a été admis pour la troisième fois à la clinique Guenin le 24 janvier parce qu'il a été blessé lors d'un passage à tabac par des surveillants de la prison centrale de Pointe-Noire le 15 novembre 2016. Ces violences lui ont causé deux fractures des lombaires, une hypertension et un problème cardiaque.

Fichier attachéTaille
PDF icon Action Urgente - Modeste Boukadia - 30 janvier 2017280.53 Ko

0 Comments