• Déclaration de Yaoundé sur la fiscalité et le développement

    Nous, Organisations de la Société Civile(OSC) de l’Afrique Centrale ( CAMEROUN, GABON REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE,  REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO,  REPUBLIQUE DU  CONGO et REPUBLIQUE du TCHAD ) réunies en Atelier de sensibilisation, de conscientisation, de renforcement des capacités et de stratégie de plaidoyer sur la place centrale qu’occupent les recettes fiscales dans le développement de la sous-région, atelier tenu à Yaoundé ( Cameroun), du 7 au 9 septembre 2010, sous la houlette du Réseau pour la Justice Fiscale - Afrique (RJF-A) et en collaboration avec le Centre Régional Africain po

  • Cinquante ans d'indépendance: Quelle place pour les Droits de l'Homme en république du Congo?

    Brazzaville-Pointe-Noire, 15 Août 2010, au moment de la célébration du Cinquantenaire de l’Indépendance du Congo, la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) et la Commission Diocésaine Justice et Paix de Pointe-Noire constatent que le droit au développement, le droit de participer et de contribuer au développement économique, social, culturel et politique ; la souveraineté sur les richesses et les ressources naturelles, l’égalité des chances et la création de conditions favorables à la jouissance des autres droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, demeurent préoccupants pour la majeure partie des congolais. Bien que quelques avancées ont été réalisées, notamment avec l’instauration de la démocratie dans les débuts des années 1990, l’émergence de la société civile, sans éluder le débat sur la bonne gouvernance, sur les questions sur la transparence des revenus pétroliers, sujet autre fois tabou, l’engagement des programmes de lutte contre la corruption, etc; force est de constater que néanmoins pour le prochain cinquantenaire, des défis importants restent encore à relever. En effet, les Cinquante (50) ans d’Indépendance en République du Congo, ont été marqués par des luttes intestines de conquête du pouvoir sans objectif réel de développement, liberté, démocratie et bonne gouvernance !

  • Déclaration de la RPDH et de la CJP suite à la catastrophe ferroviaire survenue dans la nuit du lundi 21 juin aux environs du PK 60 de Pointe-Noire

    La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) et la Commission Justice et Paix (CJP) déplorent la mort de dizaines de congolais et de centaines de blessés graves issus de l’accident de train survenu dans la nuit du lundi 21 au mardi 22 juin 2010 à 20 heures. La RPDH et la CJP présentent leurs condoléances les plus attristées aux familles des victimes et manifestent leur vive compassion à l’égard des personnes souffrantes et encore hospitalisées.

  • Déclaration du 10 décembre 2008

    10 Décembre 2008, l’humanité entière célèbre le soixantième anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) sur le thème ‘’ Dignité et justice pour nous tous’’. Adoptée le 10 Décembre 1948, à la suite des atrocités de la deuxième guerre mondiale dont l’holocauste des juifs, la communauté internationale s’évertue depuis lors à faire avancer la cause des droits humains ; et intègre comme acquis fondamental l’idéal de dignité et de justice. Au Congo-Brazzaville, cet événement est accueilli dans un environnement fébrile et surtout emprunt d’injustices notoires couvertes par l’impunité.

  • Pages