• Soixante quatrième anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

    Congo-Brazzaville : Célébration sur fond de déficits continuels dans la mise en œuvre des droits de la personne humaine !

  • Déclaration de Charles Bowao sur son inculpation en relation avec l'affaire du 4 mars

    Camarade Secrétaire Général du PCT!

    Camarades Membres du Bureau Politique du PCT!

    Comme vous le savez, le 25 septembre 2012, il a plu au Président de la République, SEM Denis Sassou Nguesso, dans le cadre normal de ses prérogatives constitutionnelles, de me relever des fonctions gouvernementales qu'il m'avait confiées. En bonne et due forme, une passation de service a eu lieu avec mon successeur le jeudi 27 septembre 2012.

  • Rencontre régionale pour l'Afrique Francophone - Déclaration de Dakar 15 juin 2012

    Les coalitions PCQCP des pays d’Afrique Francophone se sont réunies du 12 au 15 juin 2012 à Dakar au Sénégal au cours d’une rencontre de stratégie régionale. La rencontre visait les objectifs suivants:

  • 3 Mai 2012 : Journée mondiale de la liberté de la presse - La liberté de la presse au Congo: des engagements concrets attendus des décideurs !

    Brazzaville-Pointe-Noire, le 3 Mai 2012.Le monde célèbre la journée internationale de la liberté de la presse sur le thème « Les nouvelles voix : la liberté de la presse et son rôle dans le changement des sociétés ». Ce thème évocateur réaffirme le devoir de mieux protéger les journalistes face aux violations subies dans l’exercice de leur métier. La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) saisit cette occasion pour faire l’état des lieux de la situation des médias au Congo.

  • 8 Mars 2012 - Journée Internationale de la Femme: Approfondir la réflexion pour améliorer de façon pérenne et durable la condition de la femme au Congo!

    Brazzaville- Pointe Noire le 8 Mars 2012. A l’occasion de la commémoration de la Journée Internationale de la Femme sur le thème « Rendons les femmes autonomes – Eliminer la pauvreté et la faim », la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) se joint à la communauté internationale pour célébrer cet évènement, tout en l’inscrivant sous le signe de l’engagement renouvelé et de la mobilisation, pour l’atteinte effective des objectifs assignés aux Etats en la matière. Officialisée par les Nations Unies en 1977, cette journée a été consacrée au Congo par la mise en place d’un Ministère entièrement dédié à la Promotion de la Femme et à son Intégration au Développement.

  • Journée Internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

    Le Gouvernement doit mieux garantir le respect des droits des femmes, assurer une meilleure protection et des recours effectifs pour les femmes victimes de violences multiformes.

    Brazzaville-Pointe-Noire, le 25 novembre 2011. La célébration de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, offre une réelle opportunité pour attirer l'attention de l'opinion publique nationale et internationale sur les violences perpétrées quotidiennement à l'encontre des femmes, et l’absence criarde de recours pour les femmes congolaises victimes des dites violences.
    Plusieurs sondages suggèrent, en effet, que la moitié des femmes victimes d′homicide sont tuées par leur conjoint, ex-conjoint ou compagnon. On estime que, dans le monde entier, une femme sur cinq sera victime de viol ou de tentative de viol au cours de sa vie. Au Congo, après des années de conflits armés au cours des quelles, le viol a été utilisé comme arme de guerre, c’est à partir de 1999 que ce fléau a été mis en lumière.

  • Déclaration journée mondiale de l'alimentation

    Garantir le droit à l’alimentation à la majorité des citoyens congolais : Un devoir urgent du Gouvernement

    Pointe-Noire, le 16 octobre 2011. L’humanité célèbre la journée mondiale de l’alimentation sur le thème «Prix des denrées alimentaires - de la crise à la stabilité». En effet, la hausse des prix des denrées alimentaires, fait peser une grave menace sur la sécurité alimentaire dans les pays en développement. Cette crise frappe de plein fouet les pauvres. Selon les chiffres de la Banque mondiale, l’augmentation des prix des aliments, en 2010-2011, a jeté près de 70 millions de personnes dans l’extrême pauvreté. Ce thème a été choisi pour attirer l’attention sur l’évolution de ce phénomène et sur ce qui peut être entrepris pour atténuer ses effets négatifs sur les populations les plus vulnérables, étant donne qu’une majeure partie de ces indigents se trouvent en Afrique.

  • Journée internationale de la Démocratie - Élections Législatives 2012 : Une opportunité pour relancer la démocratie et consolider la Paix!

    Brazzaville-Pointe-Noire. Le 15 septembre 2011. La Célébration par l’humanité de la Journée internationale de la Démocratie rappelle l’urgence de promouvoir et protéger la démocratie aujourd’hui, encore plus qu’hier. "La démocratie est un idéal universellement reconnu et un objectif fondé sur des valeurs communes à tous les peuples qui composent la communauté mondiale, indépendamment des différences culturelles, politiques, sociales et économiques. Elle est donc un droit fondamental du citoyen, qui doit être exercé dans des conditions de liberté, d’égalité, de transparence et de responsabilité, dans le respect de la pluralité des opinions et dans l’intérêt commun."

  • Congo 51 ans d’indépendance, quelle responsabilité sur les ressources pétrolières?

    Brazzaville, Pointe-Noire, Ewo. Le 15 août 2011. Le Congo célèbre le 51ème anniversaire de son accession à la souveraineté nationale. A cet effet, la Coalition Congolaise Publiez Ce Que Vous Payez (PWYP Congo), plateforme d’organisations de la société civile engagées dans la lutte en faveur de la transparence dans les industries extractives, a souhaité faire un point sur la transparence des industries extractives, et spécialement en ce qui concerne l’exploitation pétrolière et minière sur toute la chaîne de valeur, c’est-à-dire de la décision d’extraire à la répartition des revenus.

  • Déclaration des Organisations de la Société Civile sur l’instauration d’une nouvelle redevance de l’aviation civile

    Les Organisations de la Société Civile (OSC) signataires de la présente déclaration s’indignent face à la réhabilitation, par note n°01550 du 22 juin 2011, du Coordonnateur du Pôle des Infrastructures de Base, Ministre d’Etat, des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, du dispositif de perception par l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) d’une redevance perçue sur les passagers, fixée à 2500 frs CFA pour les vols nationaux et 13.500 frs CFA pour les vols internationaux. Cela en contradiction flagrante avec l’instruction n° 0319 émise deux jours plus tôt, soit le 20 juin 2011, à l’administration aéroportuaire, par le Ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille Public, annulant la dite redevance, instituée par une note de service émanant de la Direction Générale de l’ANAC en date du 06 décembre 2010, et référencée n° 00490/ANAC/DG.

  • Pages