• Soixante cinquième anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

    Pointe-Noire-Brazzaville, le 10 décembre 2013. L’humanité célèbre la Journée Internationale des droits de l’homme sur le thème : « 20 ans au travail pour vos droits ». La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) se joint à la communauté internationale pour célébrer ces deux décennies d’engagement du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme en faveur des droits de tout un chacun.

  • Déclaration de RPDH - Pré-session 17 sur l’examen périodique universel de la république du Congo

    La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme est une Organisation Non Gouvernementale, à but non lucratif, créée le 23 décembre 2003 à Pointe-Noire, engagée dans la défense et la promotion des droits de l’Homme au Congo Brazzaville. L’organisation entend contribuer à : l’instauration d’une démocratie réelle et d’un Etat de droit effectif au Congo, à travers la gestion transparente des ressources naturelles afin que les revenus garantissent l’accès des populations aux droits économiques et sociaux ; la vulgarisation des instruments juridiques nationaux et internationaux relatifs aux Droits de l’Homme ; l’instauration de la justice sociale, grâce à une redistribution équitable du revenu national et spécialement, les revenus issus des industries extractives ; la formation et l’éducation à la citoyenneté ; la promotion des droits des communautés vivant à proximité des zones d’extraction des ressources naturelles ; la lutte contre la corruption et l’impunité. Dans ce cadre, RPDH développe des activités de : Documentation des violations des droits de l’Homme ; Education aux droits de l’Homme et à la citoyenneté ; Information et Communication, au moyen de Publications diverses (Communiqués, Notes de Position, Rapports, Bulletin d’Informations trimestriel, Interventions dans les médias, etc.) ; Assistance juridique et judiciaire aux victimes de l’arbitraire et d’exactions ; Plaidoyer et recherche, à travers des Campagnes de lobbying ; Transparence dans la gestion des ressources naturelles, par un apport de l’organisation à la mise en œuvre de l’ITIE (Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives) au Congo.

  • Déclaration des organisations de la société civile sur la persistance de la grève des enseignants

    Les Organisations de la Société Civile (OSC) signataires de la présente déclaration sont vivement préoccupées au sujet de la persistance du mouvement de grève qui perdure dans le secteur de l’enseignement depuis le 25 février 2013. Ce mouvement lancé par la Concertation pour la Revalorisation de la Profession d’Enseignant (CRPE), paralyse le système éducatif sur tout le territoire national aujourd’hui.

  • Déclaration N˚01/2013/RPDH/BE 8 Mars 2013: Journée Internationale de la Femme.

    Brazzaville – Pointe Noire, le 08 mars 2013. La RPDH se joint à la communauté internationale, pour célébrer la Journée Mondiale de la Femme sous le thème : « Une promesse est une promesse : il est temps de passer à l’action pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes ». (1). Quoique cet évènement demeure un moment festif, la RPDH estime que les décideurs, et les femmes particulièrement, ne devraient guère occulter les violations et les violences dont elles sont toujours l’objet. En cette année 2013, la RPDH croit nécessaire de mettre un accent sur les violences et l’accès mitigé des femmes congolaises à leurs droits en général.

  • Soixante quatrième anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

    Congo-Brazzaville : Célébration sur fond de déficits continuels dans la mise en œuvre des droits de la personne humaine !

  • Déclaration de Charles Bowao sur son inculpation en relation avec l'affaire du 4 mars

    Camarade Secrétaire Général du PCT!

    Camarades Membres du Bureau Politique du PCT!

    Comme vous le savez, le 25 septembre 2012, il a plu au Président de la République, SEM Denis Sassou Nguesso, dans le cadre normal de ses prérogatives constitutionnelles, de me relever des fonctions gouvernementales qu'il m'avait confiées. En bonne et due forme, une passation de service a eu lieu avec mon successeur le jeudi 27 septembre 2012.

  • Rencontre régionale pour l'Afrique Francophone - Déclaration de Dakar 15 juin 2012

    Les coalitions PCQCP des pays d’Afrique Francophone se sont réunies du 12 au 15 juin 2012 à Dakar au Sénégal au cours d’une rencontre de stratégie régionale. La rencontre visait les objectifs suivants:

  • 3 Mai 2012 : Journée mondiale de la liberté de la presse - La liberté de la presse au Congo: des engagements concrets attendus des décideurs !

    Brazzaville-Pointe-Noire, le 3 Mai 2012.Le monde célèbre la journée internationale de la liberté de la presse sur le thème « Les nouvelles voix : la liberté de la presse et son rôle dans le changement des sociétés ». Ce thème évocateur réaffirme le devoir de mieux protéger les journalistes face aux violations subies dans l’exercice de leur métier. La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) saisit cette occasion pour faire l’état des lieux de la situation des médias au Congo.

  • 8 Mars 2012 - Journée Internationale de la Femme: Approfondir la réflexion pour améliorer de façon pérenne et durable la condition de la femme au Congo!

    Brazzaville- Pointe Noire le 8 Mars 2012. A l’occasion de la commémoration de la Journée Internationale de la Femme sur le thème « Rendons les femmes autonomes – Eliminer la pauvreté et la faim », la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) se joint à la communauté internationale pour célébrer cet évènement, tout en l’inscrivant sous le signe de l’engagement renouvelé et de la mobilisation, pour l’atteinte effective des objectifs assignés aux Etats en la matière. Officialisée par les Nations Unies en 1977, cette journée a été consacrée au Congo par la mise en place d’un Ministère entièrement dédié à la Promotion de la Femme et à son Intégration au Développement.

  • Journée Internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

    Le Gouvernement doit mieux garantir le respect des droits des femmes, assurer une meilleure protection et des recours effectifs pour les femmes victimes de violences multiformes.

    Brazzaville-Pointe-Noire, le 25 novembre 2011. La célébration de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, offre une réelle opportunité pour attirer l'attention de l'opinion publique nationale et internationale sur les violences perpétrées quotidiennement à l'encontre des femmes, et l’absence criarde de recours pour les femmes congolaises victimes des dites violences.
    Plusieurs sondages suggèrent, en effet, que la moitié des femmes victimes d′homicide sont tuées par leur conjoint, ex-conjoint ou compagnon. On estime que, dans le monde entier, une femme sur cinq sera victime de viol ou de tentative de viol au cours de sa vie. Au Congo, après des années de conflits armés au cours des quelles, le viol a été utilisé comme arme de guerre, c’est à partir de 1999 que ce fléau a été mis en lumière.

  • Pages