• LA RPDH SENSIBILISE LES POPULATIONS SUR LE PROCESSUS REDD+ A ZANAGA ET BAMBAMA DANS LE DEPARTEMENT DE LA LEKOUMOU

    Dans le cadre des activités du projet « Intégrité dans les initiatives climatiques comme REDD+ », mis en œuvre par la RPDH avec son partenaire technique Transparency International (TI) et grâce à l’appui financier de l’Agence Française de Développement (AFD), la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) a organisé du 14 au 16 mai 2019, deux débats communautaires sur les changements climatiques, le processus REDD+ et la lutte contre la corruption dans le secteur forestier, dans le département de la Lékoumou, respectivement dans les localités de Zanaga et Bambama. 

  • Processus REDD+

    Vulgariser le processus REDD+, susciter une prise de conscience citoyenne dans le but d'inciter les populations à promouvoir la réduction des émissions des gaz à effet de serre. Tels sont les objectifs du débat communautaire organisé, ce 16  mai 2019 à Bambama dans le département de la Lékoumou par la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme ( RPDH ) dans le cadre du projet 《 intégrité dans les initiatives climatiques comme REDD+》 financé  par l'Agence Française de Développement (AFD).

  • Suivi et Évaluation des projetsw

    Les 6,7 et 8 mai 2019 à  son siège à  pointe noire, la Rencontre pour la Paix et les Droits de l'Homme ( RPDH ) a organisé un atelier de suivi et évaluation des projets 《Renforcer le rôle de la société civile dans l’analyse et le suivi des politiques publiques et le contrôle citoyen de l’action publique » financé par la Délégation de l’Union européenne en République du Congo et  《Intégrité dans les initiatives climatiques comme REDD+》 financé par l'Agence Française de Développement (AFD).

  • La corruption et la déforestation illégale vont de pair

    Le meilleur moyen de les combattre consiste à renforcer les droits fonciers des communautés et à consolider la démocratie, selon Brice Böhmer et Marie-Ange Kalenga.

  • GOUVERNANCE FORESTIÈRE

    Rétro sur la participation de la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme ( RPDH ) à l'atelier de sensibilisation aux différents processus APV/FLEGT, REDD+ et foresterie  communautaire, organisé du 15 au 17 octobre 2018 à  Ouesso dans le département de la Sangha, par le consortium des organisations de la société civile: Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH), Cadre de conservation des Organisations de la société civile et des populations autochtones sur la REDD+ (CACO-REDD+), Coalition Publiez Ce Que Vous Payez,RPDH, Fern.

  • Table ronde sur la conversion des forêts

    Retour en images de la table ronde sur la conversion des forêts en lien avec les processus APV / FLEGT et REDD+ en République du Congo, organisée le 05 septembre 2018 à  Brazzaville par le consortium des organisations de la société civile, Rencontre pour la  Paix et les Droits de l'Homme (RPDH), Observatoire Congolais des Droits de l'Homme (OCDH) et fern, en  charge des questions de gouvernance forestières

  • Suivi et évaluation du projet "intégrité dans REDD+ et le secteur forestier"

    Dans le cadre de la mise en oeuvre du projet « intégrité dans REDD+ et le secteur forestier » financé par l'Agence Française de Développement ( AFD ), la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) et son partenaire technique Transparency International ont tenu du 04 au 06 juillet 2018 à  Pointe-Noire, Louvakou, Dolisie et Brazzaville une mission de suivi et d'évaluation  du projet susmentionné.

  • Débat communautaire: sensibilisation des populations de la communauté urbaine de Komono sur le processus REDD+

    Un débat communautaire a été organisé le 12 octobre 2017 dans le département de la Lékoumou précisément dans la localité de Komono par la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme ( RPDH ) dans le cadre du projet « intégrité dans REDD+ et le secteur forestier » financé par l’Agence Française de Dévelopement (AFD). Cette activité a connu la participation des autorités locales, des populations locales et autochtones, des femmes et des jeunes. 

  • Lutter contre la corruption dans la mise en œuvre du Redd+ dans le Niari et la Lékoumou

    En intégrant volontairement le point focal du Cajac (Comité d'action juridique et d'action citoyenne) proposé par la R.p.d.h (Rencontre pour la paix et les droits de l'homme), des ressortissants du département du Niari voudraient voir clair dans la gestion des fonds découlant de la Redd+, mécanisme de réduction des émissions de gaz à effet de serre liées à la déforestation.