• La société civile réclame plus de liberté dans l’ITIE Congo

    Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, chargé de la décentralisation, Charles Nganfouomo a assuré le 22 juin à Brazzaville que le gouvernement réiterait son engagement politique à poursuivre et à renforcer la mise en œuvre de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractive (ITIE) en tant qu’outil central de la gouvernance des ressources naturelles.

  • Le gouvernement doit mettre un terme aux restrictions dans l'action des ONGs

    Pointe-Noire-Brazzaville, le 09 mai 2018. La Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) informe l’opinion publique nationale et internationale de l’interdiction dont elle a une fois de plus fait l’objet de la part des autorités du département de Pointe-Noire alors qu’elle avait prévu organiser ce mercredi 09 mai 2018 dans la même ville, un Atelier national de renforcement des capacités des parties prenantes et d’adoption de la cartographie des risques de corruption dans le processus REDD+ en République du Congo,dans le cadre d’un projet visant à renforcer l’intégrité dans ce secteur, projet qu’elle mène avec l’appui de l’Agence Française de Développement et le concours de son partenaire Transparency International. 

  • Rapport ITIE Congo pour les revenus de l’année 2015

    L’objectif de ce Rapport ITIE est de renforcer la compréhension du niveau de la contribution du secteur extractif au développement économique et social du Congo. Ce Rapport ITIE présente aussi les contours du secteur extractif congolais et propose quelques orientations pour consolider la gouvernance publique des industries extractives du pays. 

    Nos travaux d’Administrateur indépendant ont consisté, principalement, à collecter, rapprocher et compiler, pour l’année 2015 : 

  • Inscrire la Transparence, la Redevabilité et la lutte contre la Corruption dans les priorités du partenariat avec le FMI

    Les  révélations sur le niveau réel de la dette congolaise, qui a atteint 120% du PIB, témoignent à suffisance de l’opacité dans laquelle sont gérées les finances publiques en République du Congo. Alors que le chef de l’Etat lors de son discours à la nation du 14 août 2017, a confirmé qu’un accord allait être conclu avec le Fonds Monétaire International (FMI), Publiez ce que vous payez – Congo rappelle l’urgence d’inscrire les obligations de transparence, de redevabilité et de lutte contre la corruption dans ce partenariat. 

  • Réaction de Publiez ce que vous payez - Congo à la suspension de la collecte de la taxe maritime

    Publiez ce que vous payez - Congo prend note de la décision des autorités congolaises de suspendre la collecte des frais d’inspection collectés par la COTECNA, de la commission de participation sur trafic maritime collectée par le Conseil Congolais des Chargeurs, de la redevance sur les droits de trafic collectée par la Société Congolaise des Transports Maritimes (SOCOTRAM) et du droit d’obtention des demandes d‘importation collecté par le Guichet Unique des Opérations Transfrontalières, annoncée dans la note circulaire n°0004/PN-CAB du 24 mars 2017 signée du Premier Ministre.

  • ATELIER DE FORMATION SUR LA TRANSPARENCE ET LE SUIVI DES INVESTISSEMENTS PUBLICS BRAZZAVILLE, LE 22 MARS 2017

    Mobiliser les médias et les citoyens autour de la transparence et du suivi budgétaire : un  des défis de la gouvernance au Congo

  • PUBLIEZ CE QUE VOUS PAYEZ CONGO - LA LETTRE DE LA COALITION DE MARS 2017

    En ce début d’année 2017, il est déjà possible d’affirmer que ces prochains mois seront remplis de défis pour le Congo et pour la société civile. La chute du prix du baril de pétrole, depuis 2014, a fortement affecté les ressources publiques, qui dépendent encore trop lar-gement des revenus extractifs. Les finances publiques sous tension, et la baisse de volume des activités dans le secteur pétrolier ont engendré une forte baisse de l’économie nationale et la perte de nombreux emplois, laissant autant de travailleurs sans ressources, et autant de familles sans revenus.

  • Suivi budgétaire et lutte contre la Corruption - Des citoyens renforcés à Brazzaville dans l’évaluation des politiques publiques

    Les 16 et 17 février derniers, la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) a édifié des organisations de la société civile, agents de la santé, élus locaux, enseignants, journalistes et individualités, du département de Brazzaville, sur l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), les Droits économique et sociaux, le Suivi budgétaire  et la Lutte contre la corruption. Ceci, à la suite d’un atelier que cette organisation des droits de l’Homme, basée à Pointe-Noire, a organisé dans la salle de conférence du journal La Semaine Africaine. Cet atelier qui se tient de manière tournante dans les départements du Congo, est un des moments clés du projet PACIDES financé par la Délégation de l’Union européenne au Congo et mis en œuvre par la RPDH en partenariat avec  Transparency International.

  • Atelier de Brazzaville - Renforcer la responsabilité et la redevabilité par un engagement citoyen dans le contrôle de l’action publique

    Brazzaville le 16 février 2017. La Rencontre pour la paix et les Droits de l’Homme (RPDH) organisera les 16 et 17 février 2017, à Brazzaville, un atelier de formation sur l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), les droits économiques et sociaux, le suivi budgétaire et la lutte contre la corruption., Destinés aux élus et autorités du département de Brazzaville, aux  organisations de la société civile, aux personnels de la santé et de l’enseignement, et aux professionnels des médias, l'atelier se déroulera .dans la salle de conférences Abbé Louis BADILA du journal  la Semaine Africaine.

  • Rapport ITIE 2014

    Le cabinet Finergies a été sélectionné pour être l’Administrateur indépendant en charge de l’élaboration du Rapport ITIE couvrant les revenus de l’année 2014 (Rapport ITIE 2014). L’objectif de ce Rapport ITIE est de renforcer la compréhension du niveau des contributions du secteur extractif au développement économique et social du Congo. Ce Rapport ITIE présente aussi les contours du secteur extractif congolais et propose quelques orientations pour consolider la gouvernance publique des industries extractives du pays.

  • Pages