• Inscrire la Transparence, la Redevabilité et la lutte contre la Corruption dans les priorités du partenariat avec le FMI

    Les  révélations sur le niveau réel de la dette congolaise, qui a atteint 120% du PIB, témoignent à suffisance de l’opacité dans laquelle sont gérées les finances publiques en République du Congo. Alors que le chef de l’Etat lors de son discours à la nation du 14 août 2017, a confirmé qu’un accord allait être conclu avec le Fonds Monétaire International (FMI), Publiez ce que vous payez – Congo rappelle l’urgence d’inscrire les obligations de transparence, de redevabilité et de lutte contre la corruption dans ce partenariat. 

  • Réaction de Publiez ce que vous payez - Congo à la suspension de la collecte de la taxe maritime

    Publiez ce que vous payez - Congo prend note de la décision des autorités congolaises de suspendre la collecte des frais d’inspection collectés par la COTECNA, de la commission de participation sur trafic maritime collectée par le Conseil Congolais des Chargeurs, de la redevance sur les droits de trafic collectée par la Société Congolaise des Transports Maritimes (SOCOTRAM) et du droit d’obtention des demandes d‘importation collecté par le Guichet Unique des Opérations Transfrontalières, annoncée dans la note circulaire n°0004/PN-CAB du 24 mars 2017 signée du Premier Ministre.

  • ATELIER DE FORMATION SUR LA TRANSPARENCE ET LE SUIVI DES INVESTISSEMENTS PUBLICS BRAZZAVILLE, LE 22 MARS 2017

    Mobiliser les médias et les citoyens autour de la transparence et du suivi budgétaire : un  des défis de la gouvernance au Congo

  • PUBLIEZ CE QUE VOUS PAYEZ CONGO - LA LETTRE DE LA COALITION DE MARS 2017

    En ce début d’année 2017, il est déjà possible d’affirmer que ces prochains mois seront remplis de défis pour le Congo et pour la société civile. La chute du prix du baril de pétrole, depuis 2014, a fortement affecté les ressources publiques, qui dépendent encore trop lar-gement des revenus extractifs. Les finances publiques sous tension, et la baisse de volume des activités dans le secteur pétrolier ont engendré une forte baisse de l’économie nationale et la perte de nombreux emplois, laissant autant de travailleurs sans ressources, et autant de familles sans revenus.

  • Suivi budgétaire et lutte contre la Corruption - Des citoyens renforcés à Brazzaville dans l’évaluation des politiques publiques

    Les 16 et 17 février derniers, la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) a édifié des organisations de la société civile, agents de la santé, élus locaux, enseignants, journalistes et individualités, du département de Brazzaville, sur l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), les Droits économique et sociaux, le Suivi budgétaire  et la Lutte contre la corruption. Ceci, à la suite d’un atelier que cette organisation des droits de l’Homme, basée à Pointe-Noire, a organisé dans la salle de conférence du journal La Semaine Africaine. Cet atelier qui se tient de manière tournante dans les départements du Congo, est un des moments clés du projet PACIDES financé par la Délégation de l’Union européenne au Congo et mis en œuvre par la RPDH en partenariat avec  Transparency International.

  • Atelier de Brazzaville - Renforcer la responsabilité et la redevabilité par un engagement citoyen dans le contrôle de l’action publique

    Brazzaville le 16 février 2017. La Rencontre pour la paix et les Droits de l’Homme (RPDH) organisera les 16 et 17 février 2017, à Brazzaville, un atelier de formation sur l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), les droits économiques et sociaux, le suivi budgétaire et la lutte contre la corruption., Destinés aux élus et autorités du département de Brazzaville, aux  organisations de la société civile, aux personnels de la santé et de l’enseignement, et aux professionnels des médias, l'atelier se déroulera .dans la salle de conférences Abbé Louis BADILA du journal  la Semaine Africaine.

  • Rapport ITIE 2014

    Le cabinet Finergies a été sélectionné pour être l’Administrateur indépendant en charge de l’élaboration du Rapport ITIE couvrant les revenus de l’année 2014 (Rapport ITIE 2014). L’objectif de ce Rapport ITIE est de renforcer la compréhension du niveau des contributions du secteur extractif au développement économique et social du Congo. Ce Rapport ITIE présente aussi les contours du secteur extractif congolais et propose quelques orientations pour consolider la gouvernance publique des industries extractives du pays.

  • Lutter contre la corruption dans la mise en œuvre du Redd+ dans le Niari et la Lékoumou

    En intégrant volontairement le point focal du Cajac (Comité d'action juridique et d'action citoyenne) proposé par la R.p.d.h (Rencontre pour la paix et les droits de l'homme), des ressortissants du département du Niari voudraient voir clair dans la gestion des fonds découlant de la Redd+, mécanisme de réduction des émissions de gaz à effet de serre liées à la déforestation.

  • Atelier PACIDES - Mobiliser les citoyens autour de la transparence et la redevabilité : un atout pour agir contre la corruption et la pauvreté !

    Dans le cadre du projet « Renforcer le rôle de la société civile dans l’analyse et le suivi des politiques publiques et le contrôle citoyen de l’action publique », que la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) mène en partenariat avec  Transparency International, l’organisation a tenu du 24 au 25 novembre 2016, un atelier de sensibilisation et de formation à Dolisie, dans la salle de conférences du siège du Conseil départemental du Niari.  L’atelier entendait susciter une appropriation de l’ITIE, des outils et mécanismes du suivi budgétaire, spécialement en matière de suivi des investissements publics, et renforcer les capacités du public visé dans la lutte contre la corruption.  Cet atelier, organisé avec l’appui financier de la Délégation de l’Union européenne en République du Congo a réuni une soixantaine de participants en particulier les autorités et élus locaux, les membres et responsables des ONG, les professionnels des médias, le personnel de santé du département, les enseignants et les citoyens. 

  • EITI reaffirms its commitment to protecting independent voices at its Astana Board Meeting

    On 25 and 26 October, the 35th EITI International Board meeting took place in Astana, Kazakhstan. During this meeting, key agenda topics included the protection of civil society organisations and activists by the EITI and the decision on whether or not to suspend Azerbaijan, after its EITI status was downgraded in April 2015 due to restrictive legislations on civil society activities. By the end of the two day meeting, the EITI Board decided to give Azerbaijan a renewed opportunity to show that the country remains committed to the transparency initiative.

  • Pages