RPDH

1 - Historique et objectifs de l’organisation
La RENCONTRE POUR LA PAIX ET LES DROITS DE L’HOMME (RPDH) est une Organisation Non Gouvernementale à but non lucratif, indépendante et non partisane de Protection, Défense et promotion des droits de l’Homme, de la culture de Paix et de la Non Violence.
La RPDH a été formellement Créée le 23 Décembre 2003. L’organisation s’active dans son combat à lutter contre toutes les formes d’injustice, l’impunité, la mal gouvernance, le déni de la dignité humaine et des droits de l’homme, la violence sous toutes ses formes, et œuvre en faveur de la non violence pour l’instauration d’un monde de paix, de tolérance où le vivre ensemble avec nos différences est une réalité. Ainsi, pour atteindre ses buts et objectifs, RPDH développe dans son action trois centres d’activités : Défense des droits de l’homme, Promotion des droits de l’homme, Culture de non violence et paix, gouvernance démocratique avec la campagne sur la transparence dans la gestion du pétrole.

 

Dans toutes ces actions, la RPDH développe des activités de monitoring, recherche, publications, alerte et dénonciations, plaidoyer, éducation et formation à la citoyenneté, assistance juridique et judiciaire aux victimes des violations des droits humains.

A travers son mandat, la RPDH entend atteindre les objectifs suivants :

 

- Vulgarisation des instruments juridiques nationaux et internationaux relatifs aux Droits de l’Homme ;
- Exigence de la bonne gouvernance ;
- Lutte contre l’intolérance ;
- Contribution à l’instauration d’une démocratie réelle et d’un Etat de droit au Congo ;
- Contribution à la gestion transparente des ressources naturelles dans le but d’instaurer une justice sociale au Congo-Brazzaville ;

 

2 - Activités
-Documentation des violations des droits de l’Homme
-Education aux droits de l’homme et à la citoyenneté
-Promotion de la culture de paix et non violence :
-Information
- Publications, y compris de « LA LETTRE DE LA RPDH », bulletin d’information et de formation sur les droits de l’homme et la paix.
-Assistance juridique et judiciaire
-Assistance des victimes de la Torture
-Assistance à Journalistes, Syndicalistes et Défenseurs en Danger(JSDD)
-Plaidoyer et Recherche

3 - Structures de la RPDH

 

L'Assemblée générale: organe suprême de la RPDH

Bureau exécutif national: organe permanent de RPDH, il est composé de :

 

  • Un président, chargé de la coordination et l'orientation des programmes et des activités de l'organisation. Par son action, il garantit un fonctionnement maximum de celle-ci et la représente auprès des différents partenaires ; il est l'ordonnateur principal des dépenses.
  • Un Secrétaire Général, chargé de l'administration, de l'organisation, de la logistique et du suivi des programmes sur le terrain. Il est le coordonnateur des missions et de la récolte des données, et des activités des commissions. Il assure l'intérim du président, en cas d'absence de ce dernier ; Il est cosignataire des chèques.
  • Responsable des questions Juridiques et judiciaires, assure la fonction d'assistant aux questions juridiques et judiciaires; il porte un regard technique sur les sujets ayant fait l'objet d'enquêtes sur le terrain ainsi que sur les documents à publier. Dans son action, il coordonne l'action de la clinique juridique au sein de l'organisation, et suit au quotidien le travail de la Commission juridique. Il assure l'intérim du Secrétaire général, en cas d'absence ou d'indisponibilité constatée.
  • Responsable de la Communication, chargé du suivi de la diffusion es informations sur les activités de l'organisation. Par son action, il réalise la revue de presse hebdomadaire, organise les rapports avec les rédactions, et supervise les activités de la commission Communication. Il assure aussi la fonction de secrétaire de séance au cours des réunions du bureau exécutif national. Il exécute l'organisation matérielle des campagnes d'affiches, de diffusion des rapports, de la Lettre de la RPDH, ainsi que d'autre documents publiés. Il est responsable sous le contrôle du Président de la mise en œuvre de la politique de communication de l'organisation.
  • Responsable de la question du Genre et de la trésorerie, chargé en lien avec la Commission Genre dont il est le superviseur de porter un regard technique sur les violations des droits de la femme et de l'enfant. Il organise les enquêtes et toutes autres informations sur les atteintes à la condition de la personne féminine et aux droits de l'enfant à tous les niveaux de la vie sociale.

Dans son travail quotidien, le Bureau Exécutif est soutenu par une Assistante Administrative, et un Comptable interne. L’activité de ce dernier se concentre autour du suivi de toutes les opérations comptables, le suivi des comptes et de l’exécution dans les normes des budgets, la rédaction de tous les rapports financiers et comptables, l’organisation de toutes les activités comptables.

Commissions et Bureaux départementaux
Le Bureau est également assisté dans son action par des Bureaux Départementaux et Commissions (Commission juridique, Commission Communication, Presse et Défenseur des Droits de l'Homme, Commission Genre, Commission des programmes, du monitoring des violations des droits de l'homme, Commission Administration et Finances) et Collaborateurs extérieurs au Bureau Exécutif National.

Les Commissions reçoivent les données émanant des Bureaux départements, l’information ainsi reçue est traitées dans les commissions qui font rapport au Bureau Exécutif, qui lui-même rend compte a l’Assemblée générale.