Protéger les forêts, respecter les droits des populations locales et accroître la transparence en République du Congo

Le Congo a signé un Accord de Partenariat Volontaire (APV) avec l’Union européenne (UE) en 2010 afin d’améliorer la gouvernance des ressources forestières. Cependant, le pays est classé parmi les derniers de l’Indice de Perception de la Corruption et le secteur forestier y est réputé pour être l’un des plus corrompus au monde. Les infractions à la législation forestière sont donc légion et la redevabilité très faible. En dépit d’avancées dans la participation de la société civile à la gouvernance au Congo, force est de constater que le dialogue avec les décideurs politiques sur cette question reste particulièrement difficile.

Fichier attachéTaille
PDF icon Note de position OCDH et RPDH293.68 Ko
Etiquettes

0 Comments